Actualités

Urgent/Violences à Kolaboui : Un cas de mort enregistré, les locaux de la police et la CMIS saccagés (source)

0

La sous-préfecture de Kolaboui, préfecture de Boké, est le théâtre de violences depuis ce lundi matin. A l’origine, les protestations contre le delestage électrique qui avaient éclaté il y a de cela deux semaines.

Aux dernières nouvelles, un manifestant a été tué par balle dans la soirée et un autre touché aussi par balle se trouve dans un état critique. Plusieurs blessés sont enregistrés.

« Je suis à l’hôpital de Kolaboui comme ça. Effectivement il y a eu un mort par balle. Un autre manifestant a été grièvement blessé par balle. Et présentement il est sous soins ici. Par rapport aux blessés, il y en a plusieurs, on ne peut pas pour le moment dénombrer. J’ai vu certains à l’hôpital, mais je connais pas le nombre », nous a confié au téléphone, Karifa Camara, secrétaire général de conseil local des jeunes de Kolaboui.

« Le siège du commissariat central de la police et celui de la CMIS ont également fait les frais de la colère des protestataires qui ont saccagé les matériels. Ils ont voulu les brûler, mais nous sommes intervenus pour tenter de les dissuader », rajoute Karifa.

Une autre source basée dans la localité, nous précise que la résidence du sous-préfet a également été envahie et saccagée par les manifestants.

Le calme n’est pas encore revenu dans la cité. Les manifestants qui ne décolèrent pas sont toujours dans les rues. Ils ont érigé des barricades à plusieurs endroits de la ville, nous confient nos sources.

Actujeune.com

Conakry : Plusieurs femmes sensibilisées sur l’hygiène intime et les MST, et formées aux « petits métiers »

Previous article

Dansa Kourouma : « Ceux qui tiennent des discours de nature à créer des tensions doivent être poursuivis »

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualités