Actualités

Médias : L’émission les Grandes-Gueules est-elle boycottée par le pouvoir de Conakry?

0

Depuis la rentrée en fracas du groupe Hadafo Médias le 7 septembre, pour le compte de sa saison 13, ses antennes notamment, son émission phare « Les grandes gueules », malgré la forte audience qu’elle ne cesse de s’offrir, souffre d’un problème d’interlocuteur dans le camp de la mouvance présidentielle.

Alors que la campagne électorale bat son plein et que le besoin, dans l’ordre du normal, de canaux aussi importants, pour véhiculer leurs messages est une réalité, les porte-voix de la mouvance présidentielle et du gouvernement, se passent d’une large partie des services fournis par Espace Fm, TV et régions hormis le Journal Télé et Radio, qui restent des plus suivis de l’espace médiatique guinéen.

Le groupe dirigé par Lamine Guirassy semble, boycotté, pendant que la sensibilité de la période, constitue un printemps pour les médias et vice-versa.

Exception faite à Moustapha Naité et Pr Bano Barry, qu’on sait, ne pas être de l’aile extrême du parti au pouvoir et le premier, très proche de Lamine, tous les autres dignitaires du régime Condé, préfèrent faire recours à d’autres canaux, nouveaux et anciens pour faire leurs communications.

Les focus sur l’actualité ivoirienne avec le passage de Guillaume Soro et de Pascal Afi Nguessan pendant plus d’une heure de temps d’antenne, bien qu’ayant mobilisé une forte audience en Côte d’Ivoire, l’analyse à la Une du débat politique américain, pendant que ce jour, l’actualité brûlante était l’attaque du cortège de Kassory, sont aussi une facette cachée, de la difficulté que traverse Lamine et ses lieutenants. Les pressions dans l’ombre, qui suscitent une méfiance de celui qui se fait nommé« le Turbo ». 

Il y a peu, les ministres et autres hauts cadres se succédaient rituellement sur les antennes de Radio Espace pour toucher les guinéens, sachant l’audience et la couverture territoriale que le média a pu s’offrir pendant ses treize ans d’existence.

Certains y voient les effets de l’absence d’Aboubacar Diallo, principal architecte de l’émission et pourvoyeur d’invités de tous bords, qui avait surtout la magie de mettre main sur eux, sans véritable obstacle.

Hadafo Médias tente de se maintenir et est malgré tout, fort de son expérience des difficultés. Mais jusqu’à quand réussira-t-il à résister? Wait and see.

Actujeune.com

Le Top 5 des partis qui font une bonne communication : Un cabinet conclut que le RPG fait mieux que l’UFDG (rapport)

Previous article

CHAN 2020 au Cameroun : La Guinée connaît désormais son calendrier

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualités