Actualités

Les hommes de médias, les grands oubliés dans le plan de riposte COVID-19 du gouvernement guinéen (Collectif des six)

0

Depuis l’avènement de la pandémie du coronavirus en Guinée, plusieurs secteurs sont touchés, notamment celui de la presse. Pour permettre à la corporation de faire front contre le virus, des journalistes réunis en collectif, eux-mêmes atteints auparavant par le Covid-19, ont fait un don, remis ce vendredi, à l’ensemble des médias via les différentes entités associatives.

L’occasion a servi de tremplin pour mettre un accent sur le manque de soutien au corps de métier de la part du gouvernement, en cette pénible période.

« Ce qu’il faut révéler, personnellement moi je l’ai noté avec regret, dans le plan de riposte qui a été conçu par le gouvernement sauf erreur de ma part, la presse a été le maillon qui n’a pas été pris en compte ni en terme de soutien financier, ni même en terme de distribution de kits sanitaires », a déclaré Aboubacar Diallo, membre du collectif. 

Abondant dans le même sens, Sidy Diallo journaliste et secrétaire Général du Syndicat des Professionnels de la Presse Privée de Guinée, rappelle l’importance de la presse dans la société avant de lancer un appel au gouvernement.

« Rien ne peut se passer sans la communication et les vrais acteurs de cette communication ce sont les journalistes. Personne n’ignore que parmi toutes les corporations, la presse a été frappée très dur et jusqu’à présent nous sentons les conséquences. Parce qu’il y a certains confrères jusqu’à présent ils sont à la maison certains responsables de médias n’arrivent même plus a payé leurs journalistes, Il faut lancer un appel au gouvernement. Il ne faut pas que ces mesures d’accompagnements touchent les autres secteurs en abandonnant la presse. Si aujourd’hui on se réjouit des résultats obtenus dans le cadre de l’éradication de cette maladie, c’est grâce à la presse. Il faudrait quand même qu’on accompagne les médias, qu’on ne se limite pas aux discours », lance-t-il.

Plusieurs journalistes ont contracté le Covid-19 dans la capitale guinéenne, mais aussi à l’intérieur du pays, notamment à Kindia, deuxième foyer de la pandémie, après Conakry. 

Aïssatou Djibril

Les agences de sécurité privée en Guinée : Le ministère de la sécurité veut y mettre de l’ordre

Previous article

Guinée – Covid-19: Alpha Condé évoque des regrets dans la gestion de la crise

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualités