Actualités

Les ACTU’BRULANTES : FNDC vs Législatives, Prise d’assaut des DPE et DCE par les enseignants… les faits qui feront l’actu cette semaine.

0

Alors que la semaine dernière a été marquée par une vidéo montrant des agents des forces de l’ordre en train de prendre une femme comme bouclier humain, lors d’une manifestation, le président de la République enfonce le clou. Jamais l’idée de doter la Guinée d’une nouvelle constitution n’a autant habité le parti pouvoir. Parti inaugurer à Fria des écoles construites dans la dynamique de l’ANAFIC, Alpha Condé a profité de l’occasion pour montrer que seul le Coran peut demeurer. Une volonté, qu’il n’a d’ailleurs jamais voilée et qui pourrait peut être amener le FNDC à réfléchir sur sa décision de suspendre les manifestations, suite à l’appel des autorités religieuses du pays. La fin de la trêve facilement obtenue ? Cette question pourrait avoir sa réponse cette semaine, car le pouvoir et le FNDC produisent une dissonance incommensurable. Mais tout pourrait aussi avoir sa réponse d’une autre manière, si et seulement si la CENI ne se bouge pas dans l’organisation des élections législatives. A deux semaines des scrutins, aucun électeur sur toute l’étendue du territoire national, n’a encore sa carte d’électeur. Le délai selon le code électoral qui exige une distribution des cartes d’électeur sur une période d’un mois est déjà consommé. Mais pour ces élections où tout est exceptionnel, plus rien ne surprend. L’opération pourrait commencer cette semaine, mais pas dans toutes les circonscriptions, sans doute. D’où l’inquiétude des chefs religieux qui demandent un report pour la paix. Une demande pas encore acceptée par le président de la République, qui a pourtant demandé l’implication des autorités religieuses pour une sortie de crise. Va-t-il solliciter leur aide et refuser leur requête ? Le pouvoir et la CENI vont surprendre cette semaine une fois de plus. Surprise ! Le SLECG d’Aboubacar SOUMAH préféré au SLECG de Kadiatou BAH. Une proposition de salaire obtenue sans le général et des salaires gelés avec le général. Le comble est atteint, mais Aboubacar SOUMAH qui doit aller à la retraite à la fin de cette année, ne semble pas désarmé, malgré les multiples défections. Il demande de continuer la grève dans son ton habituel. Certains enseignants dont le salaire du mois de janvier reste toujours bloqué, menacent d’investir les DPE et DCE dès cette semaine.

C’est une nouvelle semaine de perpétuation des crises qui s’annonce. Nous vous la souhaitons belle et fructueuse. Que plus de sang ne coule !

Saliou

Guinée : Nouvelle crise en vue à la CENI? Des commissaires des CECI, CEPI et CESPI en colère!

Previous article

GUINEE : Quelles chances pour une sortie de crise après le report du scrutin du 16 février?

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualités