Actualités

Le président de la Guinée-Bissao répond au pouvoir de Conakry sur la fermeture des frontières guinéennes

0

La décision du gouvernement guinéen de fermer les frontières avec trois de ses voisins à savoir: la Sierra Leone, le Sénégal et la Guinée-Bissau n’est pas du goût du chef de l’État Bissau-guinéen.

Umaru Cissoko Emballo estime ne pas savoir le motif de cette décision. Sur les ondes de RFI ce jeudi 08 octobre 2020, le Président de 48 ans s’est exprimé sur la question.

« Le président guinéen a unilatéralement pris la décision de fermer ses frontières avec la Guinée Bissau, le Sénégal, la Sierra Leone tous voisins de son pays. Nous nous ne fermeront jamais nos frontières avec la Guinée Conakry. Nous ignorons le motif d’une telle décision. De notre côté sachez qu’il n’y a aucune menace contre son pays. Nous ne sommes pas des pays voyous ou des États qui hébergement des bandits pour déstabiliser un autre État. Nous déplorons une telle décision de sa part », confie-t-il.

Le président Umaru Cissoko, affirme que l’intérêt supérieur de la Guinée Bissau et celui de son voisin guinéen, doivent être au dessus de tout, malgré la divergence qui les oppose.

« Nos différends entre Alpha Condé et moi est un problème mineur, si on le compare avec les intérêts supérieurs de nos deux États. Le président Alpha peut avoir ses raisons que moi j’ignore, ce que je pu vous assurer, c’est que nos deux pays continueront d’être de bon voisins et bons amis », rassure Umaru Cissoko.

Pour rappel, la médiation menée par le président Alpha Condé dans la crise Bissau guinéenne, a été beaucoup critiquée par l’actuel chef d’Etat de la Bissau-guinéenne.

Pour l’instant, aucune raison officielle n’a été donnée par les autorités guinéennes, sur cette décision de fermer la frontière terrestre avec la Guinée-Bissau.

Mohamed Diawara

Insécurité : Un adolescent de 13 ans retrouvé égorgé à la Cimenterie

Previous article

Le parti de Dr Makalé Traoré réagit : « Les populations guinéennes ne sont pas dupes » (Communiqué)

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualités