Actualités

Indemnités des anciennes gloires : Les précisions du Ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique.

0

Un arrêté conjoint portant sur l’attribution d’indemnités aux anciennes gloires de la culture et du sport, pour un montant mensuel de 5 millions par personne suscite des critiques et diverses interprétations. 

Le ministère de la Culture, des Sports et du patrimoine Historique a animé ce jeudi un point de presse pour apporter des précisions et éclairer la lanterne de l’opinion sur la question. La conférence s’est tenue au stade de Nongo, en présence des cadres du département, de quelques anciennes gloires et des hommes de médias. 

Le ministre Sanoussi Bantama Sow dans son discours de circonstance, après avoir précisé l’objectif de la rencontre, a déploré certaines interprétations dont fait l’objet cette initiative qui, précise-t-il, émane du président Alpha Condé. 

« L’objectif de ce point de presse est d’éclairer la lanterne de l’opinion publique nationale sur les supputations qui sont en cours dans les médias et sur les réseaux sociaux, autour de la question relative aux indemnités accordées aux anciennes gloires des arts, des cultures et des sports de notre pays. Malheureusement ce geste de reconnaissance et son bien-fondé, posé par le président de la République le Pr. Alpha Condé, qui par ailleurs n’est que le début d’un long processus, au lieu d’être considéré comme un acquis majeur, est plutôt incompris, mal perçu et interprété par certains esprits malins », a-t-il déclaré.

Le choix du Hafia 77

Lancinet Kabassan Keïta, Directeur National des sports et des activités physiques pour sa part a tenu à apporter des précisions sur l’arrêté et évoqué les raisons du choix du Hafia 77. 

« Je vais reprendre le thème même de l’arrêté, parcequ’il est très important, c’est un acte juridique. C’est l’arrêté portant attribution d’indemnités forfaitaires aux anciens artistes des ensembles nationaux et aux joueurs du Hafia 77 encore en vie. C’est très clair. Pour le domaine du sport que je maîtrise mieux, je vais vous dire que le Hafia 77, ce n’est plus un club, c’est un symbole. 70% du palmarès sportif guinéen, c’est le Hafia. C’est une réparation. Et il faut commencer par les meilleurs. Qu’on le veuille ou pas, les meilleurs, c’est le Hafia ».

Puis de rajouter : « Dans le cadre de la politique sportive, nous avons élaboré une loi qui va être en discussion à la prochaine session des lois. L’article 13, parle de la protection sociale et du contrôle médical. Et dans ce chapitre il est prévu la création d’une mutuelle pour sportifs, actifs et anciens. Laissez-moi vous dire que c’est une dynamique qu’on a entamée pour toutes les disciplines. Mais on a décidé de commencer par nos gloires du Hafia 77 ».

Les ensembles artistiques instrumentaux bénéficiaires 

Au total 80 anciennes gloires devront pour le moment bénéficier de ces indemnités, dont 15 sociétaires du Hafia 77 et 65 musiciens des ensembles artistiques instrumentaux. Le Directeur National de la culture, Jean Baptiste Williams, a mentionné quelques noms : «  Dans le domaine des Arts et de la Culture on a choisi les ensembles artistiques instrumentaux, Ballet Africain, Ballet Djoliba, Bembeya Jazz National… »

L’une des annonces phares de cette rencontre a été faite par le ministre. Le centre d’entraînement du Hafia FC en construction au centre technique de Nongo depuis quelques mois, portera désormais le nom de l’ancien joueur du Hafia 77, « Petit Sory« .

Abdoulaye Kaba

Les candidats au Bac dans les lycées français non homologués en Guinée et ailleurs crient à la discrimination

Previous article

Titi CAMARA à propos de Bantama Sow : « Lui et moi c’est comme une Porsche et un Magbana »

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualités