Actualités

Graves accusations de corruption d’Aboubacar Soumah contre Abdoulaye Sow : L’USTG ne nous a jamais soutenus

0

Paranoïa ou droiture de l’homme? La question vaut tout son pesant d’or puisque Aboubacar Soumah, leader du Syndicat des enseignants de Guinée, ne fait bon ménage avec presque personne. Après avoir évincé au sein du mouvement plusieurs de ses compagnons alors hommes forts du mouvement au tout début (Roméo et Tounkara en l’occurrence), Aboubacar Soumah va se séparer d’un de ses bras droits et soutien. Le fameux général du Syndicat libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) a annoncé ce lundi, son retrait de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) d’Abdoulaye Sow.

Dans un entretien avec les chroniqueurs des Grandes Gueules d’Espace FM ce mardi matin, Soumah a déballé les raisons de son retrait. Le syndicaliste a fait de graves révélations, allant jusqu’à accuser le secrétaire général de l’USTG/Conakry, Abdoulaye Sow de céder à la corruption pour mettre en péril le mouvement de grève porté par le SLECG.

« Depuis que nous avons déclenché la grève, un mois de suivi, l’USTG n’a pas engagé une action pour nous accompagner. Le premier point de presse qui a été organisé par l’USTG pour qu’elle puisse lancer une menace au gouvernement a été une déception totale de la part du SLECG. Le discours que Sow a tenu ce jour là a surpris tout le monde. Au lieu de dire dans les 24h ou dans les 48h s’il n’y a pas de suite, l’USTG va déclencher une action. Non, il a dit un mois. Il y a eu même une révolte des enseignants du SLECG qui étaient dans la salle, et moins un, les éléments ne l’ont pas attaqué. Il a fallu qu’il revienne sur son discours. Depuis ce jour nous avons commencé à douter de sa moralité. Il a aussi tenté par l’intervention de certains de ses adjoints de corrompre la plupart de nos camarades syndicalistes qui sont avec nous et qui jouent un rôle prépondérant dans le suivi de la grève », a-t-il dénoncé.

Pour le général Soumah, Abdoulaye Sow n’a joué aucun rôle bénéfique pour les enseignants. Si ce dernier estime qu’il a joué un grand rôle dans l’obtention du dégel des salaires des enseignants grévistes, Soumah lui, apporte un démenti et indique que cela est plutôt le résultat de l’implication du bureau exécutif national du SLECG. 

« Sow n’a joué aucun rôle positif pour aider les enseignants. Quand je l’ai écouté sur les Grandes Gueules déclaré que grâce à lui les salaires sont dégelés, mais j’étais tombé des nues. Nous savons que c’est le bureau exécutif national du SLECG qui a effectué les démarches pour le dégel des salaires. C’est nous qui avons fait une correspondance, une première que nous avons adressée au premier ministre. C’est lorsque le premier ministre a lu cette correspondance qu’il a accepté de payer les salaires qui n’étaient pas gelés, mais qui étaient devirés seulement par le ministre de l’éducation nationale », a-t-il précisé. 

Abdoulaye KABA

Guinée : Plusieurs comptes facebook bloqués pour avoir partagé une scène de pédopornographie

Previous article

Abdoulaye Sow réagit après la sortie d’Aboubacar Soumah : « Je n’ai pas été officiellement saisi »

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualités