Actualités

Excision en Guinée: état des lieux!

0

Chaque année, 200 millions de filles sont victimes d’excision dans le monde. Récurrente dans plusieurs pays africains, l’excision est toujours d’actualité en Guinée. Notre pays fait partie des grands pratiquants malgré les nombreuses luttes acharnées.

Première en Afrique de l’ouest et deuxième sur le plan mondiale après la Somalie, avec un taux qui s’élevait à 98% donc pratiquée dans toutes les régions, la Guinée est l’un des pays les plus touchés par ce phénomène. Plusieurs personnes pointent du doigt le poids de la religion mais surtout celui de la tradition, comme facteurs favorisant le fléau. La lutte contre l’excision est un combat mené au quotidien par plusieurs organisations de lutte contre les violences faites aux filles dont le club des jeunes filles leaders de Guinée présidé par Hadja Idrissa Bah, jeune lauréate des J-Awards Guinée.

Les filles du club ont procédé à plusieurs sensibilisations sur les méfaits liés à cette pratique et de nombreuses avancées sont entrain d’être enregistrées, nous explique Kaningbè Cissé présidente du club de Coyah: « il y’a d’énormes avancées qui sont en cours , puisqu’en 2016 le taux était à 98% mais maintenant nous sommes à 95% selon l’étude démographique pour la santé (EDS) 2018 ». Selon elle, les actions menées sont entrain de porter fruit, dans la mesure où les parents comprennent petit à petit que l’excision est à abandonner et que seule l’éducation reste la meilleure alternative pour encadrer un enfant. « Au club par exemple, avec l’antenne de Macenta, nos amies ont pu sauver huit filles. C’est un exploit , puisque généralement, on nous alerte après l’acte » nous souligne la leadeuse du Club des filles de Coyah.

Si les chiffres décroissent, de nombreux défis restent néanmoins encore à relever pour le compte de l’année 2020 dans la lutte contre l’excision mais aussi toutes les violence basées sur le genre.

ABASS D

Pendant ce temps… Le Président Alpha Condé court le monde!

Previous article

Incendie : Quatre ateliers de couture partis en fumée à Bomboli.

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualités