Actualités

Education : Dr Bano Barry veut « normaliser » le recrutement d’enseignants au niveau du privé et du public

0

Dans une sortie médiatique ce mardi 29 septembre 2020, chez nos confrères d’Espace FM, le ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Dr Bano Barry, s’est exprimé sur les difficultés auxquels l’éducation guinéenne est confrontée.

Pour le patron du MENA, l’un des principaux problème de l’éducation en Guinée se situe au niveau du recrutement des enseignants.

« Désormais on ne recrute plus pour le MENA ou pour l’éducation. On recrute pour une salle de classe, dans une localité donnée. Depuis 2010, on a recruté 25000 enseignants et jusqu’à présent toutes les écoles du pays manquent d’enseignants parce que l’éducation est devenue une porte d’entrée, tout le monde y rentre tout le monde sort par les persiennes, par les fenêtres et même par le plafond. On a recruté des enseignants pour le compte de l’éducation mais on ne sait pas où ils sont parce qu’ils sont partis », a-t-il expliqué.

Pour changer cette façon de faire, le patron du MENA envisage déjà des solutions.

« Il faut qu’on arrive à une situation où on va normaliser à la fois le recrutement au niveau du privé mais aussi du publique. On discute avec l’ISSEG pour qu’il y ait un mécanisme de certification qui va permettre que ceux qui n’ont pas été formés pour l’enseignement et qui voudraient exercer à l’intérieur de l’éducation puisse aller à l’ISSEG ou dans les ENI faire une formation spécialisée afin de pouvoir enseigner, parce qu’on peut connaître et ne pas savoir communiqué ce que l’on sait », souligne Dr Bano.

Quant au déficit d’enseignants dans les écoles, Dr Bano dit avoir décidé de ne plus muter des enseignants dans les localités de Conakry, Coyah, Dubréka et Kindia, où le nombre d’enseignants est élevé selon lui.

Mohamed Diawara

Labé : Où se trouve Kassory Fofana, après l’attaque de son cortège ?

Previous article

Attaque du cortège de Kassory : Le gouvernement y voit une manœuvre visant à « saboter le processus électoral »

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualités