Actualités

Double scrutin à Conakry : Violences inédites sur l’axe le Prince

0

Pendant que certains guinéens sont allés voter à maints endroits de la Capitale Conakry en ce jour de la tenue du scrutin double (législatif-référendaire), plusieurs échauffourées ont éclaté sur l’axe le Prince dans la commune de Ratoma.

Des altercations entre forces de l’ordre et jeunes manifestants opposés à la tenue du double scrutin ont lieu dès les premières heures de la journée. Dans certains quartiers, des jeunes manifestants ont fini par régner en maître de la zone. C’est le cas à Hamdallaye-pharmacie dans la commune de Ratoma, comme nous rapporte nos confrères de Mosaïqueguinee.com.

Selon la même source des cas de blessures par balle de deux jeunes auraient été enregistrés à Hamdallaye Jean-Paul 2, suite à des altercations entre manifestants et agents de la police.

Le site rapporte également un cas de mort par balle dans le quartier Hamdallaye. Il s’agirait d’un jeune conducteur de taxi-moto du nom de Afiziou.

A Sonfonia-Casse, nos confrères de Guineenews.com rapporte des cas d’incendies de bureaux de vote. Des jeunes auraient attaqué des bureaux de vote et saccagé le matériel électoral. 

Le même site rapporte un état de psychose totale nourri de tirs des forces de défense au quartier Koloma depuis les premières heures de la journée. Cet état de fait aurait même empêché des femmes étalagistes de procéder à leurs petits commerces au marché Koloma. 

D’autres échauffourées et cas d’incendies du matériel électoral sont aussi enregistrés dans plusieurs localités de la Moyenne Guinée et de la Région de N’zérékoré. 

A rappeler que ce double scrutin controversé coïncide à la deuxième journée de manifestation générale appelée par le Front National pour la Défense de la Constitution pour empêcher la tenue de l’appel aux urnes. 

Abdoulaye KABA

Coronavirus : L’Afrique compte désormais plus de 1000 cas dont une trentaine de décès, les chiffres enflent!

Previous article

Élections du 22 Mars : le gouvernement décrit une journée apaisée dans l’ensemble, dénombre 4 morts dont 2 lors d’affrontements, des blessés dont 9 agents de l’USSEL et des dégâts matériels

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualités