Actualités

Covid-19 : Plusieurs jeunes manifestent devant le centre islamique pour exiger la réouverture des lieux de cultes

0

Réunis au sein d’un collectif, des jeunes musulmans étaient devant le centre islamique ce vendredi 28 août, pour réclamer la réouverture des lieux de culte, fermés il y a plus de quatre mois pour dit-on « éviter les risques de contamination » au coronavirus qui sévit le monde entier. 

Munis de banderoles sur lesquelles on pouvait lire « la jeunesse musulmane de Conakry demande à l’autorité l’ouverture de toutes les Mosquées et Églises« , ces jeunes indiquent qu’aucune raison valable n’explique à ce jour, la fermeture des lieux de cultes. Selon eux, des rassemblements politiques de soutien « mobilisent » plus de personnes que ces lieux d’adoration. 

« Notre intention est saine et elle est basée sur la foi. Depuis le décret portant fermeture provisoire des lieux de culte suite à la pandémie de Coronavirus, les fidèles musulmans de Guinée ont observé strictement cette mesure. Pourtant, certains lieux publics et privés n’ont pas été fermés comme les marchés et les hôtels qui ont été soumis à des mesures empêchant la propagation de la maladie. Suite à cela, nous avons constaté la réouverture des lieux publics et privés avec des mesures sanitaires, telsque les aéroports et les écoles. Le constat le plus regrettable est l’organisation des rassemblements politiques de soutien, qui, non seulement mobilisent plus de personnes que les lieux de culte et ne respectent point les mesures barrières édictées par les autorités. Partant de ces remarques, il ressort clairement qu’aucune raison valable ne justifie la fermeture de ces lieux de culte par les autorités à ce jour », a expliqué Yamoussa Kaba, jeune imam, au micro de mosaiqueguinee.

Selon la même source, ces jeunes ont exprimé leur ras-le-bol, après avoir tenté sans succès, de rencontrer les autorités du secrétariat général en charge des affaires religieuses. 

Saïdou DIALLO 

Éducation : Les classes intermédiaires reprennent les cours le 1er septembre. L’année scolaire 2020-2021 démarre en novembre 2020 (source)

Previous article

Mamou : Un délégué du baccalauréat décède de Covid-19

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualités