Actualités

CORONAVIRUS: Qu’en est-il du cas d’Alpha Condé ? Qui a affrété un avion médicalisé à Conakry? Qui doit être évacué, où et quand? s’interroge Mandian Sidibé (Opinion)

0

Le journaliste exilé Mandian Sidibé s’est alarmé et par la même occasion a alerté les guinéens sur une possible évacuation de dignitaires du pouvoir de Conakry notamment le locataire de Sekhoutouréya en la personne du Professeur Alpha Condé.

Cette opinion publiée sur Facebook et relayée par des centaines d’internautes, laisse émerger des doutes sur l’état de santé du Chef de l’Etat et de certains de ses collaborateurs, auxquels des réponses doivent être données par les principaux concernés.

Lisez plutôt

« Diantre! Pour la première fois, depuis dix ans, le Bureau de Presse de la Présidence de la République de Guinée s’est fendu, ce 02 avril 2020, dans un communiqué qui frise la panique et instaure le doute au sujet du test de dépistage de coronavirus effectué par Alpha et son entourage. Ce fut une première en Guinée, tant et si bien que le carnet de santé d’Alpha Condé est strictement gardé secret. 

Que le Bureau de Presse de la Présidence de la République se réveille aussi brutalement pour insinuer que le Président et l’essentiel de ses collaborateurs immédiats ont été testés négatifs, cela donne à réfléchir, puisque le même communiqué précise, sans donner de noms, que douze travailleurs d’appui de la Présidence sont testés positifs et que ces derniers feront l’objet dune prise en charge adéquate et imminente. 

Au même moment, un avion médicalisé russe s’est posé sur le tarmac de l’aéroport de Conakry, ce jeudi 2 avril 2020 aux alentours de 4heures du matin. Le même avion devrait quitter cette nuit Conakry pour une destination non encore élucidée, après le refus des autorités françaises que ce vol attérisse à Nice.

Des observateurs avertis se posent un certain nombre de questions:

 -Alors que les vols ordinaires au départ et à destination de la quasi-totalité des pays européens sont interdits, trois simples hauts cadres guinéens peuvent-ils tordre le coup à des mesures drastiques de sécurité prises par les autorités françaises et consorts ?

Le vol est-il destiné aux douze travailleurs d’appui testés positifs?

-N’est-ce pas seul un Chef d’État peut-il enfreindre de telles dispositions pour raisons d’extrême gravité et d’urgence?

– Qui a affrété un avion médicalisé à Conakry?

– Qui doit être évacué, où et quand?

-Un simple travailleur d’appui de la Présidence de la République peut-il bénéficier d’une telle magnanimité des autorités russes?

-Est-ce pour évacuer Rabiatou Serah, Makalé Traoré et Naité? Ces trois hauts cadres ont-ils des relations aussi solides avec Vladimir Poutine, au point de déclencher une telle opération dont le coût est faramineux?

– Qui a l’habitude de louer des jets pour ses voyages? 

-Pourquoi évoquer, via un communiqué laconique, le carnet de santé d’Alpha Condé, au moment où un avion médicalisé russe atterrit à Conakry, alors que le soutien de Vladimir Poutine à la Présidence à vie de notre Pro-faussaire National n’est plus qu’un secret de Polichinelle? 

– Quel lien pourrait-il y avoir entre la teneur du communiqué du Bureau de Presse de la Présidence (afférent au résultat négatif du test de dépistage du Président) et l’atterrissage concomitant d’un vol médicalisé provenant du pays fournisseur de tous les moyens de répression redoutables dont la Guinée s’est dernièrement dotée? 

Suivons les mouvements de l’avion médicalisé russe et l’avenir nous édifiera. En tout cas, Marie le Pen a clairement invité Macron de ne recevoir aucun dirigeant africain pour des soins liés au coronavirus. L’ancienne candidate à la Présidence de la République française voudrait que ces fameux dirigeants se soignent chez eux et dans les mêmes conditions que leurs concitoyens, puisqu’aucune âme humaine n’est supérieure ou plus importante que l’autre. »

Mandian SIDIBE
Journaliste exilé à Paris

La présidence de la République de Guinée doit apporter plus de clarifications avec preuves à l’appui, pour infirmer ou confirmer les propos de notre confrère exilé, en vue de situer les guinéens et dissiper les spéculations déjà croissantes, quant à la situation du premier magistrat de leur pays.

Moussa

« Notre humanité est bien déjà maudite bien avant le coronavirus, et ce depuis que l’homme s’est rebellé contre Dieu » professe le Pasteur Samuel Guinée

Previous article

Scrutin du 22 mars en Guinée : La Cour Constitutionnelle valide les résultats avec une légère retouche des chiffres

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualités