Actualités

A 23 ans, un jeune guinéen s’impose 3ème au 35ème Prix international du Jeune Écrivain francophone

0

Facinet Camara est un écrivain guinéen de la nouvelle génération, étudiant en Master 2 Droit public des Affaires à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Sur 51e nationalités, le jeune auteur se hisse à la 3ème place, parmi 28 finalistes sur 1035 candidats, du 35ème Prix international du Jeune Écrivain de langue française. Un concours initié par l’Institut Français. Tout comme les 11 autres lauréats retenus, son texte sera publié dans un recueil de nouvelles, par les éditions buchet-chatel.

Facinet, c’est d’abord une plume au service des sans voix

Ce 35 ème prix a mobilisé 1035 tapuscrits dont 498 écrits par des jeunes français et 537 par des jeunes non français de 51 nationalités différentes. Facinet a présenté un texte intitulé « LA MAUDITE DES DAMNEES ». La nouvelle raconte l’histoire de Kadi, une jeune veuve qui entreprend un voyage sur la colline du courage pour empêcher l’excision de sa fille de douze ans. Sur ce chemin périlleux, elle doit affronter son passé, le poids des traditions, peurs et esprits.

Pour le récipiendaire, se retrouver dans le trio de tête est un objectif atteint et il dédie ce prix à toutes les braves femmes qui ont inspiré sa plume: « La plume la plus belle est celle qui est au service des sans voix dit-on. Je dédie alors ce prix à toutes ces braves femmes qui m’ont inspiré l’histoire de Kadi, ces femmes qui en dépit de l’injustice sociale, de l’excision, des mariages forcées, font preuve, avec dignité, d’une résilience inégalable et d’une force inouïe pour protéger ceux qu’elles chérissent », a-t-il écrit sur son profil Facebook. 

A propos du Prix du Jeune Écrivain 

Le Prix du Jeune Écrivain récompense des œuvres de fiction (nouvelles, contes ou récits) écrites en langue française, en prose, par de jeunes auteurs de toutes nationalités, âgés de 15 à 27 ans. Les textes proposés ne doivent avoir fait l’objet d’aucun contrat d’édition. Ils ne doivent pas non plus avoir été soumis au PJE une année précédente, ni primés antérieurement par un autre jury. Chaque participant garantit l’originalité du texte dont il est l’auteur. Tout emprunt à des textes déjà publiés, y compris dans des journaux ou des magazines, ou diffusés sur Internet, doit être expressément signalé. Les décisions du Jury sont sans appel.

La soirée de remise reportée

Le classement officiel de ce concours international a été rendu public la semaine derrière. Dans un communiqué de presse diffusé sur le site officiel de l’événement www.pjef.net, les organisateurs indiquent que la semaine du prix du Jeune Écrivain, initialement prévu en Mars 2020 en Île-de-France et en Occitanie et qui devait abriter la délibération des résultats du classement et la soirée de remise, a été reportée à une date ultérieure compte tenu de l’évolution de la pandémie du Covid-19 et des dernières recommandations gouvernementales du pays.

En 2014, Facinet a raflé la première place du prix du jeune écrivain guinéen organisé par les éditions l’harmattan Guinée, à l’occasion des 72h du livre.
En 2015, il a aussi raflé la 3ème place avec une histoire sur Ebola.

Abdoulaye KABA 

L’état de santé de la Belge testée positive au Coronavirus se serait amélioré (Ministère de la Santé)

Previous article

Coronavirus : L’UEFA annonce le report de l’EURO 2020

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualités